Imperial Cleaning

Championnat de Ligue 1 : L'ES Sétif au poste de leader

Vous pouvez nous joindre les deux à la même adresse.

Trouver un auto-entrepreneur par catégories et par ville

Les Fabriques Culturelles et Citoyennes

Je me rappelle de ces tournois interclasses et notre victoire en troisieme; de ma selection en hand contre les autres lycées et surtout de notre victoire contre le lycée d'ALGER derby chaud brulant ; Je joints une photo de classe de 3e1 ou vous trouverez tout les copains cités plus haut.

Merci pour ce moment de plaisir et de nostalgie. J'attends de vos nouvelles à aitomaohi cegetel. J'étais au Cm2 avec Hoen, Deshaires, Carasso, Muller, Rabier, Blanco et plein d'autres, je me rappelle des coups de règle sur les doigts de ce cher Gonzalez.

Puis je suis rentrée en sixième où j'ai eu un mal fou à ne pas appeler Mme Chabbert par son prénom puisque je la connaissais depuis toujours. Je suis restée au lycée jusqu'en 76 année du bac que je n'ai pas eu cette année-là. Le mariage ,une fille magnifique,Claudia qui a déjà 18 ans!!!

En cela, je remercie le lycée pasteur qui m'a accompagnée et m'a formée pour les premières années de ma vie, et donc m'a modelé pour le reste de mon parcours, mais plus que le lycée Pasteur mon coup de coeur va aussi pour Oran et l'Algérie, ses habitants et sa richesse, pays dans lequel je n'ai pas eu l'occasion de retourner mais j'espère bien un jour pouvoir rendre cet acquis. Je suis actuellement titulaire du Capes d'histoire, donc pourquoi pas venir enseigner bientôt à Pasteur?

Ca fait bien longtemps que je cherche a entrer en contact avec mes anciens amis Lukasz Kalendowicz que vous pouvez voir sur la photo, tout pres de moi , Alice, Djemila, Kepka tous apparaissent sur les photos , mais aussi Cedric Hatton le message de Mesbah Nour-Edine m'a appporte les premieres nouvelles de lui depuis presque 20 ans deja!

Je vous invite, tous, a m'ecrire et je promets de repondre! Effectivement nos possibilites de garder contact sont bien restreintes, surtout pour ceux qui proviennent de pays autres que la france ou l'algerie.

Dire que de ma classe y'en a deja eu qautre doctorats que j'en sache et peut etre d'autres. Ces annees tristes de couvre feu a Oran ont ete aussi des occasion de tres bons moments. A tous les pasteurises, et au hote de ce site Mr Omar Benazzedine je passe le bonjour.

Ayant un probleme avec mon scanner en ce moment, je ne peux pas scanner les 2 photos du lycée pasteur,CE2 de madame BAFFIER en et une prise dans la cour des primaires. Classes fréquentées Troisiéme, seconde et première Mon pére était censeur du lycée et ma mére, prof de math au lycée. Il n'enseignait plus mais il travaillait toujours dans ce domaine. Comme le dit très justement un de anciens dans un des messages que j'ai lu sur le site de Pasteur: Bonjour a tous les anciens qui me reconnaîtront.

Je serai ravie de reprendre contact avec certains dont j'ai revu le nom avec plaisir: Jef Raynal je sais que nos parents sont toujours en contact ; Pzemek également et puis ceux qui ne sont pas dans cet annuaire mais dont quelqu'un a peut-être des nouvelles, je pense notamment à Christine Dragutin , les filles Toumi , Régis Prot, Karim Bouchama Je n'ai pas de photo de cette époque et j'avoue avoir oublié le nom de nombre de mes camarades la lecture des messages de cet annuaire m'a permis de m'en remémorer un certain nombre avec beaucoup de joie.

Alors n'hésitez pas à me rafraichir la mémoire. Pour ceux qui ont connu les frères Calage, ils habitent au Mans où ils sont mariés et pères de famille. J'ai eu il y a très longtemps des nouvelles de Myriam Texier et je l'ai perdu de vue à nouveau.

J'ai rencontré un jour quelqu'un qui avait connu le fils de Mme Zerkine dont j'ai oublié le prénom, désolée qui, si ma mémoire ne me joue pas de tour, faisait des études d'architecture En ce qui me concerne je vis à Paris depuis quelques années; je suis juriste dans un cabinet d'avocat.

J'ai gardé de ces années de vis à l'étranger le goût de la bourlingue et j'essaye de voyager le plus possible. Je suis retournée en Algérie il y a 2 ans, mais je ne suis pas allée à Oran malheureusement. J'espère avoir de vos nouvelles bientôt emmanuelle. Je me souviens du père cent, "coutume militaire" décriée par M. Mme Guigue, à qui je prêtais mes Arsène Lupin. Je me souviens aussi de beaucoup d'élèves. Trop pour citer tous les noms Les parties de monopoly interminables avec Milhet le lundi après midi.

Le spiritisme avec Vexlard. Le recueillement ecclésiastique du CDI. Ma calculatrice pendue au doigt, et mes deux ans et demi d'avance qui défrayaient la chronique Il fallait bien que je fasse l'X après tout cela. J'ai aussi fait sciences po et le corps des ponts. Voilà 15 ans que je suis marié avec Anne, polytechnicienne de ma promo. Nous avons quatre enfants, mon ainée a 13 ans, mes deux garçons 12 et 10 ans,la petite dernière 8 mois. Beaucoup de bonheur à tous. La meilleure amie de ma vie.

Un vrai trésor de mémoire. Années de scolarité Je suis heureuse de retrouver un site qui regroupe tous les éleves de Pasteur, toutes générations confondues et c'est avec grand plaisir qui je m'y joins. J'espère que ça va me permettre de retrouver des anciens contacts et de pouvoir faire souvent des rencontres. Pour ceux qui ne me remettraient pas , essayez de vous souvenir des "Batisseurs d'empire" de Boris Vian , pièce dans laquelle je jouais le role de la bonne "Cruche".

Quelques uns se souviendront peut-etre du Cintra où on passait des heures quand on séchait les cours ou du Coq Hardy quand on était viré du Cintra!! Je suis revenue en France en et j'y vis toujours en région parisienne. Encore merci à Omar pour ce site.

Je n'ai retrouvé personne de ma promo sur le site, alors je cite les noms qui me reviennent en mémoire et j'espère avoir de leurs nouvelles bientot: Les profs dont je me souviens: Depuis , je vis et travaille en région parisienne et j'ai deux enfants Nedjma 22 ans et Walid 17 ans.

Que dire de Pasteur et des années courtes mais inoubliables? De joies et de tristesses aussi. Souvenirs parfois précis, souvent flous mais toujours doux à évoquer. S'il lit ceci qu'il ne s'offusque pas Vos cours étaient tout le contraire d'ennuyeux!!! Des noms ,j'en ai "plein la mémoire": J'arrète la pour aujourd'hui. B énédicte Donné "Super l'idée de ce site!

On le trouve par hasard et on y revient pour le plaisir. A chaque visite on y découvre quelqu'un, quelque chose, on y retrouve un souvenir de plus, celui qui s'était enfui un peu plus que les autres.

En fait nous avons tous les mêmes souvenirs, les mêmes noms de profs reviennent sans cesse on ne vous oublie pas Pour ma part un seul grand regret: Mariée, trois enfants, j'ai la chance de vivre sous le soleil de l'Italie depuis J'ai une activité liée à l'Internet qui me permet de travailler de chez moi et donc de profiter au maximum de ma petite famille. J'aimerais reprendre contact avec d'autres ancien ne s élèves du Lycée que j'ai cotoyé pendant mon long séjour à Oran.

Alcaraz prof de sciences nat est debout, je suis à sa gauche. En seconde, je me souviens du professeur de math, M. Baudoin, du professeur de Sciences Nat, M. Jariel le grand , du prof de français M. Mon ami Dimerdji Lofti Abduallah était externe. Jariel le petit , en math?? Marel le grand John Wayne , M. Je garde un excellent souvenir de mes camarades de cette classe: Merci Omar pour ce site fabuleux.

On me prenait pour une cousine de Fadila Goudjil qui est décédée depuis quelques années déjà. On était très proches et nos parents respectifs aussi. Il me tarde de pouvoir retrouver mes amis d'antant afin d'échanger nos souvenirs respectifs. Salut à ceux et celles qui se souviendraient de moi Je garde un très bon souvenir de mon passage à Pasteur, qui n'était pas seulement mon lycée mais aussi mon lieu d'habitation!

Je ne suis plus en contact depuis longtemps avec des camarades de promo, mais je me souviens bien de certains que j'ai retrouvés dans cet annuaire, par exemple Nicolas Dupuis, qui était dans ma classe en 6ème au moins, de Selim Taleb , Morand , Sallou , Aguercif avec qui j'étais en prépa , j'en oublie J'ai également un très bon souvenir de profs emblématiques: Luce Vincenti , Mme Callamand , M.

Hureau il m'est arrivé d'échanger qq mails avec son épouse Claudia Iglesias ,les Jariel, que j'ai revus une fois ou deux par hasard à Font-Romeu Je suis marié avec deux enfants, et vis en région parisienne depuis une vingtaine d'années. Que ceux qui se souviennent de moi n'hésitent pas à m'envoyer de leurs nouvelles! Et encore bravo pour le site.

Notre prof de philo Mr LLoran , lui aussi je m'en souviens avec beaucoup de plaisir, et surtout les longues conversations sur la différence entre les animaux et leurs instincts et l'homme et son intelligence; j'avais eu une bonne note au Bac grâce à lui; et Mme Gosset la première prof d'histoire - géo qui ait réussi à nous intéresser à ces 2 matières jusque là injustement sous estimées; on faisait des exposés super sympas.

En tout cas y avait de l'ambiance et ça me donnait pas particulièrement envie d'apprendre mes leçons. Et les week ends on partait à Madhak, une plage assez loin d'Oran mais super belle et on pêchait au fusil ou à la palangrotte avec un pêcheur qui habitait là toute l'année; d'ailleurs en plus de la pêche qui était souvent bonne, Baghdi ce pêcheur nous donnait un coup de fil quand il tuait un sanglier; et mon père et moi on allait le chercher, on le dépeçait et tous nos amis mangeaient du sanglier les jours suivants; franchement elle était pas belle la vie; et encore je parle pas du désert parce que là je m'arrête plus;Pour en revenir à Pasteur, j'ai un peu de mal à me souvenir de tous les noms des copines et copains mais je les reconnais très bien sur les photos de Denise Ribault et Jacques Pujol 2eme C et 1ere C ; je reconnais mon visage poupin sur la photo du Père Cent de Karima Benharrat bonjour Karima!!

Je n'ai hélas aucune photo de cette époque parce que j'ai tellement déménagé que je sais plus où elles peuvent être; dommage. A part ça je travaille dans la presse, je fais la mise en page des journaux.

J'aurais encore bien des choses à raconter mais je laisse la place aux autres et j'espère recevoir des nouvelles de tous ceux que j'ai connu dans cet Oran que je n'oublierai jamais. Cela se voit à travers tous les messages jubilatoires de site. Nous avons gagné le championnat inter-lycée.

J'étais dans la classe en terminale avec Leïla Noumri, Philippe Camy, Mostépha-Kara notre bien-aimé délégué des élèves. Madame Susbielle en Français, Sempéré enespagnol et Schwartz allemand 1ère langue. Et bien sûr Monsieur Marel dontla fille Marie-Lise était aussi avec nous en 1ère et terminale. Je vis enSuisse, 2 enfants, prof de français. Bonjour à tous ceux qui se souviendront de moi et contactez-moi si vous voulez du chocolat suisse!

Je serais ravi d'avoir de leurs nouvelles. Alors à vos claviers!!!!! Lycée Pasteur en ,75 et 76, Bac C J'ai eu vent de votre site par un ancien Je suis prof de sciences après un doctorat en géologie. Que sont mes amis devenus? De Jean michel et Monique Chouchana? Hélène Martinez, et Danièle Corneloup? Irrrma, quelle belle jeunesse Je suis restée en contact avec les Chabbert, à toulon, et l'ineffable Michèle Guigue, à la retraite à toulon, mais toujours aussi originale.

Ces trois jours à Rabat seraient en effet les seuls qu'ils vivraient sans contrainte, ensemble tous les deux, sans savoir même qu'ils allaient tant s'aimer, tant en souffrir et, en ce qui concernait Anne, bouleverser totalement sa vie et la plonger dans une solitude personnelle qu'il faudrait cacher et surmonter sans cesse. Les souvenirs et les espoirs, la mer et le ciel, tout ici est sujet à l'onirisme et à l'amour; les corps comme les esprits s'épanchent, perdant le lecteur dans une symphonie de mots et d'images sublimée par la prose inspirée de l'auteur.

A côté de ça ce fut bien sûr l'émotion de retrouver ma jeunesse ds cette ville et ses lieux que j'ai tant aimés! L'immeuble où, voisine de la famille Jariel, j'ai vu grandir les garçons.. En fait le lycée et notre monde ne faisaient qu'un! Le gallia ; le tennis Quel plaisir de retrouver les noms de collègues et amis: Comme prof je n'ai passé que 4 années scolaires ds l'établissement, mais j'étais à Oran depuis 68, je pense que certains se souviennent de mon père: Il est décédé il y a 7ans Je suis restée en contact avec Luce Vincenti Je ne suis rentrée d'Alger qu'en novembre 93 départ précipité.

Pas trop adaptée à la France, j'ai pris ma retraite anticipée 3 enfants mon mari Pierre Baillet épousé en 86 aussi. Mes enfants ont profité de ma retraite pour me donner.. Françoise a une Joséphine qui va avoir 3 ans en octobre, une adorable fripouille toute frisée et qui n'a pas sa langue à la poche! Elle vit avec Eric à Gruissan.

Elle vous dira tout ça c'est elle qui a trouvé ce site. Sa femme Stephanie est infirmière à Narbonne. Pauline vit à Mayotte avec son mari Thomas qui était en classe avec elle à Alger Donc j'aurais 5 petits enfants en 4 ans!! Je ne veux pas finir ce message sans donner des nouvelles de mon ex-mari J-P Mailhebiau. Il est en retraite aussi après de nombreuses années passeés en Guadeloupe, il est remarié et a 3 enfants: Nous nous voyons régulièrement et je suis la marraine de sa dernière une jolie petite Noëmie.

Je crois que j'ai bien occupé l'espace, désolée Je salue tous ceux qui me reconnaîtront je n'ai oublié personne et suis ravie d'avoir eu quelques nouvelles Souvenirs et grande nostalgie.!! Très amicalement à tous. Tonia Traikova vit à Sofia et écrit en bulgare. Marie-France Gibert-Baillet est née à Narbonne. Après des études de lettres à Montpellier, Oran et Toulouse, elle a fait toute sa carrière de professeur en Algérie: Les deux auteurs se sont rencontrées à Oran en Algérie.

Oran restera a jamais mon unique adoption: Pain Busquet ,Agua Lemon de la Place des Victoires ,kemias du dimanche soir rue d Arzew apres les revisions , l epicerie de Hadj en haut de la rue Mirauchaux!

Des Professeurs rencontres , entrevus, ou apercus et je rajeunissais a vue d oeil. Les rangs se sont eclaircis , les silhouettes epaissies , les traits un peu durcis , ils sont tous la , las des annees passees loin de leur terre , de leur ville, de leur rue , de leur immeuble. Et ceux qui ne sont pas sur des photos de papier , sont en filigrane au milieu des pixels, comme lorsqu on essayait d apercevoir du Cap Falcon les falaises de Kristel.

Après quelques années à nantes pour y faire mes études, je me suis habitué à beaucoup voyager Tunisie, Guadeloupe, St Pierre et Miquelon, St Barthelemy. J'ai fini par me stabiliser et je m'en vais habiter Paris au 1er janvier Je peux également vous donner des nouvelles de mon père qui fut prof de maths au lycée.

Elle monte des troupes et ne compte pas s'arrêter un jour! Elle s'occupe de sa petite famille à plein temps! De gauche à droite: Nous avons envisagé de renouveler ces retrouvailles l'an prochain. Les recherches ont commencé, en vue de retrouver les manquants à l'appel.

Les derniers recensés un peu tardivement: Je compte sur toi, pour faire si possible figurer la photo sur le site,afin de donner des idées à certains, et également accélerer nos recherches. J'ai quitté le lycée en ,tu l'as quitté en ,nul doute que nous nous sommes croisés à maintes reprises dans les couloirs de notre cher et inoubliable lycée.

A la lecture de tous les membres inscrits,beaucoup de noms ont fait tilt en moi. Je garde pour la fin,mon meilleur ami de quartier: Que des souvenirs ont ressurgis en moi, à l'apparition de ton nom.

Un grand bonjour à tous les pasteurisés. Ancien de Pasteur, en 69 et 70 j'ai retrouvé Amine Hammadi, Laurence Bec , Geneviève Figue, mais jecherche toujours J-Michel Selva, Amine Seladji et autres je faisais les matches de Hand , je fréquentais le local Espagnol et j'ai très envie de retrouver des ex-co-élèves.

Pour moi, une vie hors de France depuis Etudiante en Droit français et en Droit anglo-américain. Bonjour à tous, en tombant sur ce site, j'ai eu un coup au coeur, surtout en lisant les messages laissés par les frères AL-JRAB 5 et surtout Badredine, avec qui j'ai un an de différence. Que dire de plus si ce n'est que je me souviens même de mon premier jour d'école et depuis ce jour ma vie a changé.

J'ai passé dans ce lycée les 3 plus belles années de mon enfance, de quoi partir sur de bonnes bases. Ces années passées à Pasteur me laissent encore un goût amer de liberté et d'insouciance.

Je me souviens de Mme AVEROUS qui m'a beaucoup marquée et que je ne remercierais jamais assez de nous avoir accueillis mon frère et moi-même, accompagnés de quelques uns de nos camarades, comme Serge François ou Alexis Weber, et qui nous a permis, après la fermeture du Lycée, en avril , d'avoir une transition entre cette vie merveilleuse que nous vivions dans ce superbe pays et la vie parisienne, qui au départ n'a pas été facile, comme pour beaucoup je l'imagine.

Je me souviens de nos professeurs et surtout de M. Grimaux, qui me fichait une trouille pas possible au début, ainsi que M. Vexlard, qui en a fait baver un ou deux, d'ailleurs. Quand au cadre,personne ne me contredira, il était idyllique! Entre midi et deux, les cours de danse avec Michelle Perez et le foyer ou nous nous amusions. C'est rassurant de voir à quel point nous ne sommes pas seul à regretter cette époque.

Nous formions une grande famille, entre les fêtes et les soirées organisées. Tout ceci ne peut pas s'oublier. C'est ancré dans ma mémoire et dans ma chair, à jamais. Merci infiniment pour ce site. Je m'appelle Hervé GUY, j'ai 46 ans ,suis dirigeant d'entreprise de Silver Plastics filiale du groupe allemand de meme nom.

J'ai fréquenté le lycée Pasteur en primaire déja de à et le secondaire de à ou j'ai passé un Bac C. Je suis rentré en france faire une prépa Hec puis l'ecole superieure de commerce de Saint Etienne et j'ai continué par un 3eme cycle au centre d'etudes du commerce exterieur de Marseille.

J'ai un jeune frere Jean michel qui a 36 ans qui a frequenté le primaire de pasteur. Nous avons le projet de retourner cette année a Oran pour quelques jours sur les traces de notre enfance, revoir l'avenue Loubet ou nous avons avons vécu sur le meme palier que M Visdominet! Les noms me reviennent un a un au fur et a mesure de ce message!! Merci Omar pour cette très bonne initiative! Je garde de si bons souvenirs de nos cours de bio avec Madame Moritz, Monsieur Massière Déjà en sixième, je collais des insectes sur mes feuilles de classeur de SVT, Madame Moritz en était horrifiée!!

J'ai deux enfant âgés de 7 et 4 ans. Depuis, je suis à Paris où j'ai poursuivi mes études puis me suis mariée. C'est très amusant de voir vos photos anciennes et actuelles. Je rentre à Oran régulièrement et figurez-vous que notre Lycée est en rénovation pour devenir le futur consulat de France.

Il était temps car il commençait vraiment à se délabrer. Au plaisir de vous voir, vous entendre et vous lire bientôt,Nadia. Plus vite çà sortira, plus vite on sort de derrière le rideau, mieux c'est. A la limite, c'est comme le trac de l'artiste devant affronter la crudité des projecteurs cet écran qui s'interpose avec la rencontre de l'autre vous.

Je peux dire les choses d'une autre manière: Il y eut cette époque de ma vie où le lycée Pasteur fut ce village, cette oasis - pourquoi pas? Et puis, des vents de sables de sable m'ont trimballé et posé ailleurs, comme vous. Toute oasis doit son existence à l'eau, à une source. Peut-être suis-je à la recherche de celle-ci, captée par chacune et chacun de vous. Comme je me suis mis à la recherche de mes ancêtres, issu de la noblesse spirituelle, à Tlemcen. Je remercie mon ami Amine Seladji pour m'avoir affectivement encouragé à rejoindre votre caravane.

Expérience radiophonique, dans une radio libre Radio Soleil, à Paris Juillet Initiateur et coordinateur des journées poétiques de Aïn el Turck Oran La création artistique en Algérie éditions Marsa, Contribution à l'ouvrage collectif: Créateur et metteur en scène du spectacle un jardin parmi les flammes poètes algériens de la résistance à l'indépendance - projet dans le cadre des festivités du cinquantenaire de la Révolution avec le Ministère de la Culture Merci tout d'abord à Meriem pour m'y avoir conduit.

J'ai été au lycée Pasteur P2 entre et , soit jusqu'à la fin de la période PI. Aujourd'hui, je vois régulièrement mes amis les chahbi karim, bendjeladi mourad et Ben, wahid berrached.

D'autres étant partis sous d'autres cieux, on reste plus ou moins en contact comme Ben mohamed, gérald donnay, med meghiche, vincent jezik ou encore les aissaoui, alem et les alouane, Nour PI , benyahia amine camp 5 , amine kuji qui est en asie Ainsi que d'autres encre ayant transité par le lycée pendant ses dernières années. J'espère revoir des anciens que j'aurai perdu de vue depuis. Que d'émotions et de souvenirs en découvrant ce formidable site. Belle initiative et félicitations Omar!

Après quelques temps de lecture de messages des "anciens" ayant fréquenté Pasteur sur ma période de présence, je m'empresse de communiquer l'adresse du site à mon frère Bruno, ma soeur Bénédicte et nos chers parents Monique et Jean qui nous ont permis de vivre ces moments là.

J'attache cette photo de l'équipe de handball ASSU que j'ai conservée, sur laquelle sont mes bons potes de l'époque, en particulier Gérard Ferrero et Dominique Rabie r. Je ne me souviens plus des noms de tous mais que ceux qui sont capables de mettre un nom sur les visages n'hésitent pas à le faire, cela me ferait plaisir. Depuis que je suis rentré en France, j'ai retrouvé par hasard deux anciens du lycée: Hélène Martinez que j'ai reperdue de vue et Athem Boulhadour qui travaille dans la même université que moi je suis professeur à la faculté de médecine de Besançon , et ce n'est qu'après plusieurs années de relations professionnelles que nous nous sommes rendus compte que nous étions des anciens de Pasteur!

J'aimerais retrouver Kathy Méréa et Gérard Ferrero qui étaient mes amis. J'ai lu avec plaisir la notice de Jean-Marc Deshaires qui était dans ma classe, que j'ai contacté par mel et dont j'attends la réponse… D'autres noms d'anciens élèves qui me reviennent: J'ai connu comme proviseur M. Baudier j'ai été convoqué dans son bureau un samedi matin à la demande de Mme Vincenti… et la dernière année M.

Le censeur s'appelait Guicheteau. Quelques noms de prof: Ceux dont je garde un excellent souvenir: Marel en math, pas toujours très drôle mais réglo, j'ai appris qu'il était mort tragiquement à Aïn El Turk, je crois.

Le père Rouff en espagnol, une terreur pour beaucoup, j'ai été épargné parce que j'aimais bien l'espagnol…La mère Vincenti Achra douro, pour ceux qui se souviennent du jeu de mots sur son nom ne pouvait pas me souffrir et c'était réciproque.

Je suis trés heureux de retrouver trois de mes camarades sur l'annuaire. Mémoires trés lointaines sesont rapprochés trés vite en lisant les inscriptions des autres. Hey Steve Palier, tu étais vraiment le cauchemar du professeur du Musique! Et Reza, tu me souviens?? Combien on a joué au "pitchak" ou je ne sais comment l'écrire!!

Tu étais la premiére que je reconnaissais. Je désirerais avoir des nouvelles sur les anciens éléves suivants: Que de souvenirs qui remontent. J'ai réussi à reprendre contact avec des anciens de la classe 3éme M4 et cela fait chaud au cour. Que sont devenus les autres Jocelyn Jean, jean Claude Rueda, Babette Garrat si certains ont des nouvelles ou bien un contact merci de me les faire parvenir.

Merci aux créateurs de ce site pour leur initiative. Mon inscription sera courte car en ce moment je suis au travail, mais promis je vais ajouter un commentaire plus long et quelques photos scanes de Notre Lycee du temps passe. Je remercie Mr Omar grace auquel j'ai pu retrouver Dia on l'appelait Diapositive et ses freres dont Badredine, Djhad, et Zjad la meme classe que ma soeur.

Le temps ne me permet plus de vous raconter les histoires dont je me rappelle tres bien et qui ont eu lieu aux Lycee de mes reves, au Lycee de mon enfance, au Lycee dont je me souviendrais toujours; mais dans quelques jours je vais ajouter les photos scanes et si Mr Omar le permet quelques commentaires. Math, toujours avec un béret. Mon père y était professeur de physique et j'ai en ce qui me concerne passé la 1ère et la Terminale Section Economique. Il ne va pas sans dire que ce fut une époque formidable gravée à jamais dans ma mémoire.

J'ai déjà trouvé 2 amies que je vais contacter. Ces années restent de belles années de camaraderies et de rires mais aussi d'ouverture au monde et aux arts. Merci de remettre cette jeunesse sur le métier à tisser Les competitions de handball inter-class avec les Jariels, du championat d'Algerie avec Guarrido et Herrero, les Championats d'athletisme avec Segura , les entrainement avec Gachaux, quelle ambiance!!!!

Les amusements et celebrations des cent jours du BAC, les farces dans les classes, les colles, les greves, les moments passes au Cintra, au Coq D'Or , la belotte, etc. Le Lycee etait une culture, un mode de vie, une facon d'appartenir, Les souvenirs se poussent dans ma memoire. Si quelqu'un se rappelle de moi j'apprecierai un petit message.

J'habite a Calgary au Canada maintenant. Cela fait presque 20 ans que j'ai quitté Oran et me revoilà avec une belle envie de vous retrouver, vous mes amis du lycée. Comme moi, mes amis les plus proches étaient polonais, mais je fréquentais aussi des amis Hongrois, Algériens ou Français. Ce que j'ai appris dans les salles de classe m'est très cher aussi, dont la grammaire et l'orthographe françaises ce qui culmina pour moi dans la classe de Mme Lemaire en 5ème.

J'utilise chaque jour ce que j'ai appris dans les classes de français, et je voudrais transmettre ma reconnaissance à Mme Lemaire ainsi qu'à Mme Martinez qui m'enseignait je crois en CM2.

Avec l'écoulement des années, je reste convaincu de la bonne volonté et du professionnalisme de mes profs. J'espère qu'ils pourront lire ce message.

Pour ceux qui se souviennent, mes parents tenaient le Belvédère, aux planteurs, sur la route de Santa Cruz Amitiés passées et à venir J'ai 1 frére Jacques Lacroix ,et 2 soeurs Michelle et Françoise Lacroix Mon pére était directeur des cafés niziere à Oran et ma mére travaillait au consulat de FranceJ'aimerai retrouver, plusieurs de mes camarades dont Anne Visdominé et Sylvie Alba.

Mais oui, j'ai été élève peu studieux de à , le temps de passer le BAC. Et quels souvenirs me reviennent en mémoire!!! Je suis toujours en contact avec 2 anciens élèves de Pasteur: Jean Marc et Catherine Autret avec laquelle je me suis marié il y a 2 ans!!! Le monde est, finalement, petit; mais quelle belle chose que ce monde J'ai été interne à Pasteur, puis demi pensionnaire.

Et le comble, c'est que j'y dirige une Régie des Eaux!!! Quel retour en arrière, 20 ans déjà se sont écoulés et j'ai l'impression que c'était hier. Depuis que j'ai découvert ce site la semaine dernière, il ne ce passe plus un jour sans que j'y fasse un saut pour lire et relire tous vos témoignages. Comme certains d'entre vous le disent, nous sommes "pasteurisé" à jamais. Aujourd'hui, nous serions prets à donner beaucoup pour revivre ces merveilleux moments qui nous ont marqués à jamais.

Beaucoup de noms me reviennent en mémoire, Pour ceux des camps 9, 5 et les autres: Pour ceux qui me connaissent et veulent m'envoyer un petit mot,n'hésitez pas: Je vous embrasse bien fort et à très bientôt j'espère.

Que d'émotions en revoyant tous les noms de toutes ces personnes connues! De mon internat à Pasteur, je ne garde que de merveilleux souvenirs; après avoir connu un parcours "médical" assez long, Pasteur a été pour moi comme une deuxième naissance. J'ai gardé des contacts avec Gisèle et Anne-Marie Chabbert que j'essaie de voir le plus souvent possible. Je vis en Suisse sur les bords du lac Léman depuis 24 ans et suis mariée avec Pierre que j'ai connu en Algérie en Nous avons deux filles 23 et 21 ans et je suis actuellement en formation professionnelle dans le domaine médical.

Ma soeur Odile et mon frère Michel étaient aussi internes. Odile vit en ce moment à l'Ile Maurice et Michel à Paris; ils sont tous les deux mariés. Comme beaucoup d'entre nous,ça été très émouvant de revoir le nom de tous les endroits où nous allions Cintra, Andalouses Quand je vois ma soeur et mon frère pas très souvent, hélas , nous parlons de temps en temps de tous ces lieux qui sont restés un peu comme des endroits "magiques".

J'espère vraiment avoir l'occasion de rentrer en contact avec des gens que j'ai connu. Le bey, du haut de ce joli kiosque, plongeait son regard dans toutes les maisons placées sous ses pieds et étendait ainsi sur la ville son invisible surveillance. Un jardin de roses et de jasmins séparait ce pavillon du corps du palais, dans l'intérieur duquel étaient deux parties bien distinctes: Une galerie couverte les mettait en communication.

A droite de la porte d'entrée du Château-Neuf, surmontée de deux inscriptions superposées, l'une espagnole de , l'autre turque de , on voit les neuf voûtes d'une construction solide et élégante élevée vers pour servir de logement à la troupe. En face, chose assez rare, des latrines portent une inscription de récemment remise à jour. Dans la cour, à l'Est, se trouve la porte d'une large galerie souterraine voûtée en pierre de taille, ou poterne, qui menait au fossé du château. Les autres bâtiments anciens à l'intérieur du Château Neuf sont turcs, ou bien remaniés par les Turcs.

Diego de Cordova Le seul monument épigraphique qu'on pouvait y lire, portait la date de , l'année peut-être de travaux de réédification.

Le fort de la Moune , de la Guenon, Castilla de la Mona, est ainsi appelé à cause de bandes de singes qui en auraient occupé les environs interprétation contestée ; il est connu également sous le nom de Bordj-el-Ihoudi, le fort du juif, que lui ont donné les indigènes, pour éterniser la trahison d'un juif nommé Ben-Zouaoua, d'après Marmol Cetorra, qui, d'accord avec D.

Diego de Cordova, aurait facilité la prise d'Oran par les Espagnols, en introduisant nuitamment une partie des troupes dans ses magasins situés près d'une des portes de la ville, sur le bord de la mer. Le fort de la Moune fut emporté d'assaut et sa garnison passée au fil de l'épée par les Turcs de Bou-Chelar'em en Le comte de Montemar le fit restaurer en Il a été reconstruit de à par don José de Vallejo.

C'est dans ce fort que Othman-ben-Mohammed, 27è bey, déposa toutes ses richesses lorsque, pour échapper à la mort, il voulut prendre la fuite par mer. Othman, devint plus tard bey de Constantine et périt chez les Kabiles de l'oued-Zehour.

La batterie du Petit-Maure , el Morillo, ou de Santa-Anna, placée au-dessous de la promenade du Château-Neuf et armée de quelques pièces de canon pour la défense de la côte, a été élevée de à sous don José Vallejo. La batterie santa Anna sert actuellement de belvédère à la promenade de Létang. Le fort San-Miguel , qu'il ne faut pas confondre avec le fort du même nom, situé au-dessus de Mers-el-Kebir et ruiné par Hassen-ben-Kheir-ed-Din, commandait le ravin qui sépare Oran de Karguenta, à l'est du Château-Neuf, Le fort San-Miguel, qu'on appelait encore Bordj-el-Francès, bâti en , a été démoli par Mohammed-el-Kebir, en Le réduit Sainte-Barbe , placé à l'angle que fait le mur d'enceinte entre le Château-Neuf et le fort Saint-André, c'est-à-dire à mètres de l'un et de l'autre, a été construit en , sous le gouvernement de D.

José Vallejo ; il a probablement remplacé un autre ouvrage désigné sous le nom de Tour Gourde, sur le plan de Le réduit de Sainte-Barbe servait de prison préventive pour les indigènes. Le fortin ou lunette Saint-Louis , à droite de la route de Tlemcen, et à mètres du fort Saint-André, a été construit en , sous le règne de Philippe V, par D. José Vallejo, ainsi que le constate la longue inscription latine que l'on peut lire sur la porte d'entrée de cet ouvrage.

Les fortifications qui entourent Oran se répartissent en deux groupes: Les châteaux "Castillos" au nombre de cinq, avaient chacun un gouverneur, ordinairement du grade de lieutenant-colonel. Un certain nombre de forts détachés, de batteries et de postes dépendaient de chacun de ces cinq châteaux.

L'ancien château Saint-Philippe , ou fort des Beni-Zeroual, édifié d'abord au XVIè siècle a été construit sur l'emplacement du château des Saints, Castillo de los Santos ; élevé par le marquis de Comarès, après la prise d'Oran, sur un des points culminants des mamelons ravinés qui entourent Oran, et dont la prise par Hassen-Corso, en l, et la destruction par Hassen-ben-Kheir-ed-Din, en , avaient démontré la nécessité d'un ouvrage moins exigu ou moins vulnérable.

Bou-Chelar'em, chassé d'Oran en , revint à la fin de cette année pour reprendre la capitale de son beylik ; son attaque se porta principalement sur Saint-Philippe, mais il dut se retirer devant le courage des défenseurs. Les assauts de Mohammed-el-Kebir, repoussés en par les gardes wallones au fort Saint-Philippe, ont rendu célèbre le nom du chevalier de Torcy. A l'attaque du 18 septembre , le contingent des Beni-Zaroual du Dahra, fut presque anéanti dans une lutte entre le bey de Mascara et les Espagnols, et c'est depuis ce combat que le fort de Saint Philippe reçut le nom de Bordj-Beni-Zeroual, qu'il conserve encore chez les indigènes.

Le fort Saint-Philippe, démantelé par ordre du pacha d'Alger après la capitulation d'Oran en , a été réparé depuis notre occupation. Les ruines qui recouvrent la poudrière du camp Saint-Philippe donnent une idée de la perfection et de la solidité de la construction espagnole où se mêlaient pierres et briques. Une butte élevée à l'Est figure l'ancien cavalier.

On appelait cavalier un tertre dominant les remparts de l'intérieur, et où l'on plaçait de l'artillerie. Des deux fortins qui flanquaient le château Saint-Philippe au Sud, l'un San-Carlos , en bordure de la route de Tlemcen, a fini de disparaître. Il avait été construit par le comte d'Alcaudète, de à , après l'expédition d'Hassen-Corso, et fut détruit lors de la prise d'Oran, en Ses voûtes ont été converties en maison d'habitation.

Dans le fossé on trouve une ouverture donnant accès à trois souterrains qu'il est difficile de suivre longtemps à cause de la bassesse des voûtes et des ramifications continuelles. Hontabat appelle cela le labyrinthe. Et cela, au moyen de fourneaux de mines, comme il l'explique ailleurs. Du château Saint-Philippe au château Saint-André, une muraille continue longeait le ravin ; des vestiges en subsistent dans le camp Saint-Philippe. Il était prévu de nouveaux bastions, des ravelins et des batteries ainsi qu'un réduit indépendant avancé.

Elle est considérée comme fondamentale dans l'ensemble défensif oranais et devint un des chefs-d'oeuvre de l'architecture militaire espagnole de l'Ancien Régime. Le 4 mai , il fut détruit par la foudre qui était tombée sur la poudrière et avait fait sauter quintaux de poudre. Toute la garnison avait été tuée, trois compagnies du régiment de Zamora sauf le gouverneur, sa femme, sa fille et un capitaine qui avait été enseveli sous les décombres pendant 8 heures.

En , on prévoyait une forteresse pratiquement indépendante, capable à elle seule de soutenir un siège isolé. Un passage souterrain reliait Saint-André avec le château Saint-Philippe.

Il a été construit en Il figure sur le plan portant de , placé entre le fort Saint-Philippe et la Tour Gourde, et domine le village d'Yffri ou Yfre, où demeuraient les Maures de paix, dont il était séparé par l'oued-Rehhi: Le fort Saint-André a été remis en état de défense après , pendant le commandement du général Boyer.

Après le château de Saint-André, la muraille bordant le ravin continuait jusqu'au Rosalcazar. Entre les deux se trouvait la redoute de Ste-Barbe dont une vue conservée à la Société de Géographie d'Oran nous restitue l'aspect.

Une autre ligne fortifiée formant angle avec la précédente, et qui existe encore, celle-là, avec son fossé et ses guérites de pierres, partait des abords du château Saint-André et descendait jusqu'au fond du ravin rejoindre l'enceinte de la ville à la porte de Tlemcen.

Le plan de désigne ainsi cet ouvrage: Cette batterie a disparu. Alvarès de Bazan y Sylva, marquis de Santa-Cruz, qui la fit construire de à Cette paternité est contestée. Il ne s'agit que d'une similitude de nom. Le fort a été ainsi appelé parce que sa construction a été entreprise le jour de la Sainte-Croix. Les indigènes l'appellent Bord-ed-djebel, le fort de la montagne, ou bien encore Bord-el-Mourdjadjo, du nom de cette montagne.

Les Arabes disent que, lorsqu'il fut question de commencer les travaux, on ne savait comment faire arriver à une si grande hauteur l'eau nécessaire à la préparation du mortier. Les moyens de transport faisaient défaut, lorsqu'un chef des Hamian offrit aux Espagnols toutes les outres de sa tribu dans lesquelles on transporta l'eau à dos d'hommes.

Il fut pris d'assaut après deux jours de siége, en , et sa petite garnison, hommes et 6 femmes, fut faite prisonnière. Attaqué en , par Bou-Chelar'em, qui en fit sauter une partie au moyen de la mine, le fort Santa-Cruz tint bon, et Bou-Chelar'em dut renoncer à ses projets de reprendre Oran, et battre en retraite sur Mostaganem. Rasé en , à l'exception du ravelin ou demi-lune que l'on voit encore aujourd'hui, le fort fut complétement reconstruit, et terminé en , sous José Vallejo.

Mohammed-el-Kebir le fit miner sans résultat en , et n'en devint maître que par la reddition d'Oran. Il le fit démanteler par ordre du pacha d'Alger, qui redoutait la puissance de son lieutenant. En partie détruit, Santa Cruz fut restauré de à En avant du château, se trouve le ravelin de la Brèche, sur la gauche du côté de la montagne, construction massive, sans aucune ouverture, séparée du fort proprement dit par un large fossé, et d'où devait se porter l'effort principal de la défense.

C'est encore pour interdire l'accès du fort de ce côté que Vallejo fit creuser le roc en avant du ravelin et tailler l'arête qui joint le fort au col de Santa-Cruz. Mais en , Hontabat conçut un plan hardi destiné à isoler le fort de la Mesata. Il avait commencé à la mettre à exécution quand les attaques redoublées des Turcs l'obligèrent à y renoncer.

A quelques mètres au dessous du château, à côté de la chapelle, on rencontre les ruines de la redoute de Santa-Cruz, qui était un poste avancé de la forteresse. Saint-Grégoire complétait ainsi avec Lamoune la défense d'Oran du côté de l'Ouest et gardait en même temps le chemin de Mers-el-Kebir, qui, à cette époque, passait à mi-côte du Murdjadjo. L'inscription suivante, recueillie avec beaucoup d'autres par L.

Fey, nous donne la date de la construction du fort Saint-Grégoire: Ce ne fut qu'après un siége de 37 jours, et après avoir été minée trois fois, que la forteresse fut enlevée d'assaut et son héroïque garnison massacrée presque entièrement.

On dit que le fort Saint-Grégoire fut occupé par le général de Damrémont le 16 décembre ; il a été réparé en Il servit de prison militaire. Il fallait prendre d'abord ce fort avant de pouvoir accéder à celui de Mers-el-Kébir. Il est simplement cité dans divers ouvrages: Oran, au temps du comte d'Alcaudète Dans un vieux guide bleu: Le fort du Juif - Saint Grégoire.

Ce fort était pour l'étendue le plus considérable de la ville. Une série de bastions le faisait arriver jusqu'à la porte d'Oran. En avant de la ville du côté de la plaine - pièces. Une petite batterie de 3 canons lui servait de poste avancé et entre lui et le bordj el Aïoun voir plus bas on avait établi une batterie de 16 pièces appelée La Batterie neuve.

Les arabes changèrent son nom en le fort de Beni Zaroual.. Le détail de toutes ces fortifications suffit pour donner une idée de la résistance invincible qu'Oran, muni d'une garnison suffisante, pouvait opposer à des armées d'Arabes, en général dépourvues de puissants moyens d'attaque et de connaissances suffisantes dans l'art des sièges.

Tous les grands forts de la ville étaient entourés de fossés profonds, dont le bord était garni d'énormes palissades armées de fer. Il faut donc attribuer l'abandon de cette place aux grands événements qui agitaient l'Europe. La révolution française, menaçante pour tous les trônes, avait aussi forcé l'Espagne à concentrer tous ses moyens sur son propre territoire, et à négliger les intérêts de sa possession d'Afrique pour des intérêts d'une toute autre importance.

A la suite du terrible tremblement de terre qui détruisit une partie de la ville d'Oran, Mohamed el Kébir saisissant l'occasion vint mettre le siège devant Oran. Mais Les Espagnols résistèrent pendant plusieurs mois avant de demander à Madrid d'intervenir. La Commission de discipline, réunie lundi 13 août , a traité les affaires des matches de la première La commission de discipline, réunie le lundi 21 mai, a traité les affaires de la 30ème journée du champio Voici les importantens décisions prises par la commission de discipline de la LFP, réunie le lundi 14 mai, s La sélection algérienne de football a pris provisoirement la tête du groupe D des qualifications à la Co Le nouveau sélectionneur national, Djamel Belmadi, a signé hier au Centre technique national de football de La sélection algérienne de football s'est inclinée devant son homologue iranienne sur le score de 1 à 2 m Ces amendements visent notamment à: Résultats des rencontres aller du second et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Programme des matchs aller du deuxième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations C Résultats des matchs retours du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN La sélection nationale des moins de 20 voit son aventure africaine prendre fin cet après à Cape Coast au Gh Les trois matches retards de la 3ème journée du championnat Mobilis de Ligue1 programmées ce mardi 4 septem La Ligue de Football Professionnel a établi le calendrier de la 5ème à la 8ème journée du championnat de Résultats et buteurs du championnat de Ligue 2 Mobilis de football, à l'issue des matchs de vendredi après La Ligue de Football Professionnel a établi le calendrier de la 6ème à la 8ème journée du championnat de MC El Eulma Abdelkrim Medaouar présente, au nom du bureau exécut Abdelkrim Medouar exprime, au nom du bureau de la Lig Mohamed Benayad, l'ancien président de la Ligue régionale de Béchar et dirigeant de la fédération algér Le Directoire de la Ligue de Football Professionnel présente, au nom de tout le personnel de la Ligue, ses c Une minute de silence sera observée ce week —end dans les stades abritant les rencontres du championnat ou Selon un décompte établ Résultats de la deuxième journée Résultats complets de la deuxième journée des qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations CAN , Les stades de Magra et de Bou Saada homologués.

Kamel Mesbah reconduit à la tête de la commission de discipline de la LFP. Le point de presse du Président de la LFP. Derfalou se rapproche de Abid et Djabout réalise le triplé. Mohamed Abid mène la cadence des buteurs. Les clubs invités par la Ministère de la Jeunesse et des Sports. Les stades et horaires des matches la 2ème journée. Championnats Mobilis de Ligue 1 et de Ligue 2: Les stades des matches de la 1ère journée.

Promod – Mode mit französischem Charm

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.