Imperial Cleaning

Mohamed Talbi

Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Contact Développeurs Déclaration sur les témoins cookies Version mobile.

Menu de navigation

Menu de navigation

Premier doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Tunis de à , il devient par la suite recteur de l'université de Tunis. Après des années de lutte contre la dictature de Zine el-Abidine Ben Ali au sein du Conseil national pour les libertés en Tunisie ONG non reconnue à l'époque dès et d'autres organisations de défense des droits de l'homme , il entre en opposition à Ennahdha qu'il estime être un cancer et dont il craint une volonté voilée de vouloir instaurer en Tunisie une dictature théocratique qui serait pire que les anciennes dictatures connues [ 9 ].

Il fonde en l'Association internationale des musulmans coraniques que, selon lui, le gouvernement a refusé d'autoriser dans un premier temps [ 10 ]. Il est également membre du comité d'honneur de l' Association internationale pour la défense de la liberté religieuse , membre de l' International Freedom of Expression Exchange et président de l'Observatoire pour la liberté de presse, d'édition et de création [ 11 ].

En , il déclare dans une émission de télévision que l' alcool et la prostitution ne sont pas interdits par le Coran [ 12 ]. Selon Talbi, le réformisme consiste à lire le Coran avec les yeux des vivants et non avec ceux des morts [ 13 ]. Il réinterprète les chapitres de la morale en vue d'une réforme islah de celle-ci. Pour lui, le djihad n'est plus la traditionnelle guerre sainte des manuels de la charia , mais redevient le grand combat contre soi-même [ 11 ].

Chercheur et historien, Talbi prône une lecture vectorielle du Coran qui consiste à prendre en compte l'intentionnalité du livre saint et non pas les jugements émis à une époque révolue. Il se définit ainsi comme un libre penseur de l'islam [ 14 ]. Ses premiers travaux portaient sur la langue arabe , sous ses aspects à la fois littéraires et lexicographiques.

Grâce à sa critique des sources, l'histoire de cette région s'éclaire de tout le contexte musulman et méditerranéen qui l'environne [ 15 ]. Il est aussi l'auteur de nombreuses autres études scientifiques sur l'histoire de l'Ifriqiya et sur les problèmes de la culture arabe.

Ses essais touchent à des domaines que se réservaient d'habitude les oulémas. Son style est celui d'un intellectuel qui se défend d'aborder les textes fondateurs de l'islam de manière statique, mais entend les lire de manière dynamique.

Analysant les raisons qui ont conduit au déclin de la civilisation arabo-musulmane , Talbi pointe en particulier le statut de la femme. Pour lui, l'avenir de la civilisation musulmane est tributaire de la situation qu'elle offrira à la femme, c'est-à-dire à la moitié de la communauté en son sein [ 16 ].

Si elle l'enterre vivante à nouveau, par divers moyens physiques ou moraux, cela conduirait inéluctablement à un suicide civilisationnel ou à une nouvelle déchéance. En , il déclare dans une émission de télévision que l' alcool et la prostitution ne sont pas interdits par le Coran [ 12 ].

Selon Talbi, le réformisme consiste à lire le Coran avec les yeux des vivants et non avec ceux des morts [ 13 ]. Il réinterprète les chapitres de la morale en vue d'une réforme islah de celle-ci. Pour lui, le djihad n'est plus la traditionnelle guerre sainte des manuels de la charia , mais redevient le grand combat contre soi-même [ 11 ].

Chercheur et historien, Talbi prône une lecture vectorielle du Coran qui consiste à prendre en compte l'intentionnalité du livre saint et non pas les jugements émis à une époque révolue. Il se définit ainsi comme un libre penseur de l'islam [ 14 ]. Ses premiers travaux portaient sur la langue arabe , sous ses aspects à la fois littéraires et lexicographiques.

Grâce à sa critique des sources, l'histoire de cette région s'éclaire de tout le contexte musulman et méditerranéen qui l'environne [ 15 ]. Il est aussi l'auteur de nombreuses autres études scientifiques sur l'histoire de l'Ifriqiya et sur les problèmes de la culture arabe. Ses essais touchent à des domaines que se réservaient d'habitude les oulémas. Son style est celui d'un intellectuel qui se défend d'aborder les textes fondateurs de l'islam de manière statique, mais entend les lire de manière dynamique.

Analysant les raisons qui ont conduit au déclin de la civilisation arabo-musulmane , Talbi pointe en particulier le statut de la femme. Pour lui, l'avenir de la civilisation musulmane est tributaire de la situation qu'elle offrira à la femme, c'est-à-dire à la moitié de la communauté en son sein [ 16 ]. Si elle l'enterre vivante à nouveau, par divers moyens physiques ou moraux, cela conduirait inéluctablement à un suicide civilisationnel ou à une nouvelle déchéance. Parallèlement, il appelle à un grand changement socioculturel des politiques des pays arabes en arguant que la pensée musulmane est devant l'obligation de se moderniser en adoptant l'égalité successorale entre hommes et femmes [ 21 ].

Dans un souci de dépassement des clivages et des blocages devant une pensée libre et libérée des dogmes , il propose un retour vers l'autorité de la raison [ 11 ] , [ 26 ]. Son analyse, basée essentiellement sur une approche historique et philologique , privilège la critique du discours islamique pour en dégager les défaillances et les perversions [ 27 ] , [ 28 ]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.