Imperial Cleaning

Geschicklichkeitsspiele

Ainsi, depuis le mois de juin , environ 30 repas mixés maison par jour sont servis aux patients en hospitalisation. Cosmétiques, box beauté, livre, association, blog… Lire la suite

Grand Prix B

Menu de navigation

Ce chemin invite le pèlerin et le visiteur à boire et se laver le visage et les mains tout le long du parcours. Se laver avec le Savon de Lourdes. Par ses travaux, le japonais Masaru Emoto, Docteur en médecine Alternative à l'Open International University et diplômé universitaire en section Humanités et sciences de l'Université de Yokohama, a découvert dans les années 90 que l'eau stocke non seulement des bonnes et des mauvaises informations, de la musique et des mots, mais aussi des sentiments et de la conscience!

Masaru Emoto a permis d'évaluer le degré de pureté de diverses eaux dont l'eau de source de la grotte de Lourdes et confirme que l'eau dispose d'une mémoire. En plus des rayonnements électromagnétiques, les paroles, les sentiments, les mots et même les pensées influencent l'eau.

L'eau a donc une mémoire Même si le corps scientifique international lui reproche un manque de rigueur dans l'analyse des résultats du Dr Masura Emoto, la découverte de ses études apporte un intérêt certain et est repris par de nos nombreux scientifiques dont le professeur Luc Montagnier, prix Noble de médecine. L'équipe Crème de Lourdes approuve toute avancée scientifique sur l'eau de Lourdes et accompagne chacun d'entre nous dans sa croyance personnelle!

Né en , un médecin, immunologiste, Jacques Benveniste , accomplit des travaux de recherche sur la mémoire de l'eau qu'il publie en Il est l'un des tous premiers à percer les secrets de la mémoire de l'eau, secrets et recherches non partagés qui, en , le mena à son éviction de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale INSERM.

Ses expériences réalisées dès , sous contrat avec les laboratoires d'homéopathie Boiron attestent l'activation de la dégranulation de basophiles avec des hautes dilutions d'anticorps. Jacques Benveniste interprète le résultat biologique de ses expériences comme la démonstration que l'eau avait conservé les propriétés d'une substance qui ne s'y trouvait plus. En parallèle, ce résultat validait partiellement le modèle de la dilution en homéopathie ; il contribuait également à penser que l'eau de Lourdes détiendrait dans ses molécules la mémoire de la divinité.

Ses publications dans la revue Nature déclenchent alors de fortes réactions de physiciens et chimistes de la communauté scientifique. La difficulté à reproduire systématiquement les expériences, son refus de chercher à confirmer sa théorie en utilisant un autre étalon que cette réaction de dégranulation des basophiles, la reproduction de l'expérience dans des conditions plus rigoureuses ayant donné un résultat négatif, l'absence d'explication satisfaisante, et aussi les éventuels conflits d'intérêts, la communauté scientifique internationale, pour ces raisons, estime que le concept de mémoire de l'eau n'est qu'un effet artificiel expérimental.

Pour autant, les travaux contreversés de Jacques Benveniste passionnent certains chercheurs lesquels pensent que Benveniste a découvert que l'eau a une mémoire. Même si, pour la plupart des chercheurs, l'eau liquide ne retient pas de réseaux ordonnés de molécules pendant plus d'une petite fraction de nanoseconde, pour d'autres tels Brian Josephon, Martin Chaplin et surtout Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine, des structures peuvent subsister à d'autres échelles, indépendamment de la brièveté des liaisons entre molécules d'eau.

L'empreinte électromagnétique de l'eau, comme affirmée par Jacques Benveniste, est détectable et l'eau contiendrait une mémoire cellulaire, une mémoire conservée à des distances macroscopiques, une mémoire de l'eau dont les propriétés biologiques peuvent être transmises par circuit électronique ou par enregistrement informatique.

Lourdes est connu pour son pouvoir guérisseur, attesté par des cas rigoureusement documentés. L'eau est un des facteurs de ce phénomène. Analysée par Lee Lorenzen, diplômé en biochimie nutritionnelle et en médecine, cet expert de renommée mondiale, a révélé une structure particulière au niveau de l'organisation interne de ses molécules.

Par son asymétrie, le cristal de l'eau de source de la grotte de Lourdes est décrit comme un cristal "mystérieux" qui dégage un sentiment de splendeur mystique. L'analyse de l'eau de Lourdes a permis à Lee Lorezen de découvrir que cette eau contient des associations internes de molécules différentes des autres eaux ; l'organisation en grappes de molécules, appelée "Clusters", si particulière à l'eau de Lourdes, donne un caractère unique à cette eau.

Même la chimie, avec toutes ses connaissances scientifiques, accorde à l'eau de Lourdes une structure extraordinaire, dont beaucoup de chercheurs, parfois avec un objectif mercantile, ont souhaité imiter les caractéristiques moléculaires naturelles aux propriétés extraordinaires tel que l'eau juvénile ou encore l'eau pi, décrites comme des eaux pouvant favoriser le transport de l'oxygène, des nutriments mais aussi l'évacuation rapide des déchets, à l'instar de l'eau cellulaire que l'on trouve abondamment chez le nouveau-né.

Même si ces études n'ont pu être authentifiées, acceptées et confirmées par le corps scientifique international, il n'en reste pas moins qu'elles existent et qu'elles n'ont pu être démenties scientifiquement. Par analyses bioélectriques, effectuées notamment par le Dr Lee Lorenzen, les propriétés physico-chimiques de l'eau de source de la grotte de Lourdes semble être mis à jour: Contrairement aux valeurs oxydantes qui perturbent le corps, les valeurs anti-oxydantes aident au rééquilibre du corps.

De nombreuses eaux artificielles souhaitent se rapprocher de ces caractéristiques naturelles de l'eau de Lourdes mais aussi de celle de Delhi en Inde ou de Tlacote au Mexique: Les qualités attribuées à l'eau de source de la grotte de Lourdes restent cependant associées à une part de spiritualité qui considère que l'eau a des effets sur la conscience des êtres humains.

Ne pouvant à ce jour ni être démontré ni être infirmé, chacun reste libre de croire ou pas aux propriétés de l'eau de Lourdes. Alors que l'Eglise reconnait un 69ème miracle de Lourdes, des millions de personnes s'abreuvent continuellement de l'eau de Lourdes, cette eau miraculeuse et divine. Si les plus sceptiques scientifiques s'opposent à toute notion de guérison miraculeuse, ils admettent pourtant que les rapports entre le cerveau, l'esprit et son niveau neurologique ont des impacts certains sur le système immunitaire.

Il y a donc clairement à Lourdes l'effet d'un contact social, de l'esprit et du corps. Même si ces miracles ne trouvent pas d'explication rationnelle dans le monde scientifique, la médecine constate que des maladies puissent être guéries autrement que par la science. Le dénominateur commun, de toutes ces guérisons remarquables et parfois inexpliquées, est la consommation de l'eau de Lourdes.

Maintenons notre croyance, laissons la place aux expertises scientifiques, acceptons les paroles méfiantes, libérons nos suspicions: Crème de Lourdes vous accompagne sur ce chemin de réflexion et d'écoute de vous-même et des autres.

Regardez notre magasin Crème de Lourdes. L'eau de Lourdes, une eau miraculeuse et divine, trouvée par une adolescente sur les conseils de la Vierge Marie dans la grotte de Lourdes. Sa composition, ordinaire au demeurant, dégage l'énergie fusionnelle de la roche calcaire de la grotte et de ses profondeurs, empreinte de divinité et de mystères.

Cette eau de Lourdes, aux vertus reconnues dans le monde entier, participe activement aux milliers de guérisons à Lourdes. Sa puissance spirituelle et énergétique rappelle la lumière de la Vierge Marie lors de ses apparitions. A base d'eau de Lourdes, la Crème de Lourdes dont le Savon de Lourdes tire sa force de ces vertus aquatiques et terriennes.

Avec ses propriétés extraordinaires, l'eau de Lourdes n'arrête pas de faire parler dans le monde entier. En parallèle de l'évolution de la médecine et de la science qui permettent de guérir les personnes, cette eau de la fontaine, qui puise sa force des sols karstiques aux abords du gave de Pau complétée par le magnétisme de la roche de la grotte, apporte aux buveurs une sensation d'équilibre, de pureté jusqu'à la disparition de symptômes d'une maladie, d'un mal-être, d'un emprisonnement psychique.

Cette eau de source, eau divine et miraculeuse, obtient son apogée, son succès et la reconnaissance des scientifiques et des médecins lorsque le retour à la santé survient de façon complète, immédiate, sans convalescence, définitive et sans rechute. La Vierge Marie disait "Venez boire à la source et vous y laver". Prolongez ces propos divins en vous lavant, vous frottant avec le Savon de Lourdes et la Crème de Lourdes.

Tout permet de penser qu'il existe un substrat biochimique à l'effet placebo et que l'organisme répond autant au contenu symbolique d'un traitement qu'à sa composition chimique. Des recherches qui éclairent le rôle de l'esprit dans les processus de guérison.

Les expertises liées aux guérisons et aux miracles de Lourdes soulèvent un aspect curieux, étonnant, déconcertent, mettant en éclat nos connaissances scientifiques et médicales du corps humain. L'eau de Lourdes, principal élément cité par les personnes guéries lesquels n'ont pas plus d'explications sur leur guérison, bouscule les aprioris sur son potentiel physique et ou psychosomatique.

Des essais pharmaceutiques ont souvent prouvé aux laboratoires que leur médicament ne produisait pas davantage d'effets réels qu'un placebo. Même si la prise d'un placebo n'a pas de réaction directe sur l'organisme humain, il indique l'existence de stimuli non chimiques qui incitent fortement l'organisme à suivre la voie de la guérison.

L'effet placebo repose, non pas sur l'efficacité d'une molécule, mais sur l'intention thérapeutique et sur la croyance du patient et de la force des ses attentes. L'exemple d'un Américain de New Haven au Connecticut qui en refusa de se faire opérer malgré la présence d'un trou dans son crâne mettant à nu son cerveau.

Après qu'un membre de sa famille, de retour de France avec une bouteille d'eau de Lourdes, et plusieurs jours de lavage de sa tête, un pont fragile de peau neuve recouvrait le trou de son crâne, phénomène que son chirurgien, à bout d'argument scientifique, mis en avant l'effet placebo de l'eau de la grotte de Lourdes Harper's, janvier L'équipe Crème de Lourdes contribue à ce que des avis divergents soient entendus et soient présents dans les échanges autour des vertus de l'eau de Lourdes.

Quoi de plus naturel que de boire de l'eau de Lourdes quand vous vous promenez sur l'esplanade. Les fontaines à eau sont à la disposition de tout un chacun gratuitement. Tous les jours, des milliers de pèlerins, chrétiens, catholiques et autres cultures et croyances, profitant de ce moment de recueillement et de prières, gouttent l'eau de la grotte et espèrent que la proximité divine opère.

Pour prolonger cette sensation de pureté, nous avons créé des cosmétiques dont une des principales composantes est l'eau de Lourdes. Ainsi, où que vous soyez, vous pourrez tous les jours vous laver, vous frotter, vous masser, vous purifier avec les produits Crème de Lourdes. A Lourdes, lors d'un colloque scientifique de juin , le Pr Montagnier, prix Nobel de médecine en , le Pr Sternberg et d'autres imminents scientifiques de renom international, ont exposé et débattu sur des théories dont l'influence sur la santé des ondes électromagnétiques de très basse fréquence de l'eau et plus particulièrement de l'eau de Lourdes.

Sans forcément expliquer les miracles, ils déclarent qu'un lieu comme les Sanctuaires foi, prière, chants, quiétude, eau de Lourdes L'atmosphère de foi et de sainteté de Lourdes, l'espoir qui y règne, la compassion des pèlerins, l'immersion dans ce breuvage qu'est l'eau de Lourdes, produirait un changement dans le cerveau qui permettrait au corps et au système immunitaire de développer des anticorps, de lutter contre la maladie et de guérir de maux parfois incurables.

Ce n'est pas étonnant de dénombrer plus de guérisons même si l'église n'en reconnaît que 69 à ce jour. Une eau provenant d'une source s'écoule proche de la grotte.

Au sein d'un delta souterrain, ces eaux originaires de Batsurguère Prat d'Aureilh se jettent dans le gave de Pau. Cette source, témoin des apparitions de Marie, aurait des pouvoirs miraculeux. Soubirous Bernadette a déclaré que la Dame lui aurait dit: Depuis, des millions de pèlerins viennent chaque année boire l'eau et la recueillir dans des gourdes et autres contenants.

Légèrement calcaire, comparable aux sources voisines, sa composition ne semble pas détenir des vertus thermales, au sens purement médical.

La source d'eau, canalisée par voie souterraine, distribue les fontaines d'eau de la Grotte, remplit les piscines et jaillit au chemin de l'eau de Lourdes. Pour autant, cette eau aurait des pouvoirs miraculeux. L'eau de la grotte est gratuite et libre. Vendre de l'eau de Lourdes est interdit. Cette eau miraculeuse est disponible gratuitement à proximité de la grotte par plusieurs robinets. Il suffit d'appuyer sur les nombreux poussoirs au pied du sanctuaire pour voir l'eau, la recueillir, la boire, se laver, se rafraîchir à volonté et permettre aux pèlerins de prier en toute liberté.

L'eau de Lourdes coule continuellement et reste à disposition des chrétiens sans contrainte et agit dans le coeur et l'esprit des âmes pures et de celles en quête de recherche spirituelle. C'est ainsi que l'eau de la grotte de Lourdes, source de vie et incarnation de la naissance et de la renaissance, est un ingrédient incontournable et noble de la fabrication de nos produits cosmétiques Crème de Lourdes et Savon de Lourdes.

Retour Accueil Crème de Lourdes. Même si dans l'esprit des gens, l'eau de Lourdes peut apparaître miraculeuse, bénite et divine, elle ne recueille pas toutes ces qualités à la fois. L'eau de la grotte de Lourdes n'est pas une eau bénite naturellement.

Le nouveau Kit Web. Besoin d'un site Internet pour votre laboratoire? Nous suivre sur Instagram. Nous suivre sur Facebook. Vous savez quand on rentre de vacances et qu'on retrouve du sable entre les pages des bouquins Nous suivre sur Twitter. Nous suivre sur Youtube.

U n thérapeute digne de ce nom devrait pratiquer constamment ce que Jacques Salomé préconisait:. Un jeu de hasard qui risque la plupart du temps de faire très mal! Ce que tout thérapeute pratiquant la relation d'aide thérapeutique authentique sait et que toute personne animée du souci d'aider vraiment quelqu'un devrait savoir, c'est qu'il y a lieu de toujours garder, vis-à-vis de toute personne en souffrance ou même en simple demande d'aide, une attitude totalement respectueuse: Exemple filmé par TF1.

Cela ne serait pas juste, car le patient ne pourrait alors pas s'approcher dans la nécessaire compréhension, en douceur, de sa problématique et surtout d'y arriver librement et doucement par lui-même, dans le but de s'approprier totalement l'objet de la découverte et qui le mènera à la compréhension "naturelle", et donc perçue comme davantage évidente et crédible de son conflit.

Dans le cas où on pourrait croire qu'on aurait 'vu juste', on prend les risques alors d'un déni qui réocculte plus profondément encore la blessure émotionnelle en rapport et qu'ensuite, toute problématique devant être résolue, la situation déclencheuse qui représentera la blessure à guérir devra alors être plus puissante et sans doute davantage souffrante. C'est le patient qui nous montre le chemin. Une authentique écoute sans injonction le conduira. Face au 'balançage' de décodages 'prêt-à-porter', voici ce qui risque encore de se produire: Alors vouloir à tout prix faire rentrer toujours le patient dans des grilles de décodage risque finalement de produire les mêmes effets de dépossession de sa propre connaissance, voire de négation de ses propres ressentis.

De plus, l e message est resté logé dans le mental et ne peut donc atteindre la sphère émotionnelle du patient qui est l'endroit profond où se loge le conflit somatisé générateur d'une blessure émotionnelle et restant à guérir. En conséquence, le conflit se verra réocculté avec une couche supplémentaire qui en 'bétonnera' davantage l'accès! Rentrer dans trop de considérations d'ordre "biologiques" précises et finalement 'enfermantes' risque de faire porter toute l'attention du patient sur cet étroit aspect mentalisé des choses au détriment de tout le 'reste' et qui touche la dimension émotionnelle.

De plus, c'est précisément notamment ce qu'on reproche aux approches conventionnelles de la médecine qui visent trop à objectiver et sont alors bien trop matérialistes et rationalistes, fidèles, pour ne pas dire asservies, au dogme matérialiste scientifique: En fait c'est le savoir-faire approprié du thérapeute qui est de nature à permettre de faire accoucher l'autre à lui même et donc de lui permettre de découvrir qu'il sait mieux que tout autre ce qui est à l'origine de ce dont ils souffre, mais que pour y arriver plus rapidement, il a alors besoin du regard bienveillant, non directif et empathique d'un autre, ce qui constitue la pratique opposée à laquelle conduit l'application de la Biologie-Totale, telle que rencontrée sur le terrain.

S'il y a donc eu un trajet de la 'psyché' "âme" vers le 'soma' corps mais à la condition que cette démarche soit voulue par le patient d'où " psycho-somatique " , la voie 'royale', ne devrait-elle pas être aider le patient à refaire le trajet inverse, mais à son rythme et en restant toujours le " maître à bord "? Il constitue un grand catalogue établissant des liens entre différents types de troubles psychologiques et leurs répercussions sur le corps sous forme de maladies spécifiques.

Les avancées de la médecine au cours des dernières décennies sont totalement ignorées. La simplification à outrance de la Biologie totale rejette ainsi en bloc la médecine scientifique en attribuant à la maladie une cause unique de nature psychologique. Le vocabulaire médical lié au " biologique " impressionne et risque de ce fait de clouer le bec au patient qui peut alors avoir l'impression d'avoir devant lui, rien de moins, qu'un maître à penser qui sait mieux que lui ce dont il souffre et ce qui lui convient et de l'éloigner de ce que pourtant il sait de lui et mieux que quiconque ; les termes médicaux sont une traduction mentale, matérialiste, livresque de ce qui est d'un tout autre ordre: Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste.

Quand on aborde ce terrain-là avec le patient, on constate toujours qu'il sait au fond de lui même dans ses cellules, 'bio-logiquement , la manière dont le trajet s'est donc effectué ; il est donc le seul à connaître ce chemin et donc à le réel pouvoir de 'revenir sur ses pas', dans les mêmes traces: Plutôt de parler de 'conflit', ce qui est trop réducteur et surtout dogmatique comme on l'a vu plus haut , je préfère parler de 'situation conflictuelle': Cela explique alors les nombreux échecs d'une prise en compte thérapeutiquement parcellaire.

On vous dira alors que la méthode Hamer, Sabbah On a certes pas attendu la venue de Hamer et autre Sabbah pour accompagner psychobiologiquement les patients désirant comprendre puis se libérer de leurs maux et qu'ils soient ou pas physiques. On devrait plutôt veiller dans ces stages à fournir des outils concrets pour que le stagiaire admis à la condition d'être déjà thérapeute ce qui n'est que trop rarement le cas à pouvoir ensuite aider efficacement le patient à découvrir et comprendre les causes émotionnelles, psychologiques, transgénérationnelles Desclée De Brouwer, p Tel fut le cas de cette personne qui, après une visite chez un thérapeute adepte de la "guérison expresse" , est décédée quelques heures après d'une embolie pulmonaire Un tel thérapeute maladroit ressemble plus à un technicien automobile, dont la mission est certes de ne résoudre que des problèmes strictement mécaniques et matériels, mais qui sont, par nature, dénués de toute réactivité émotionnelle de l'objet au cours de sa tentative de réparation!

Car il s'agit d'êtres vivants, d'êtres dont l'âme est malade d'un conflit. Un nombre important de personnes qui ont recours à ces seules formations en Biologie-Totale, croient qu'après les avoir suivies, elles peuvent immédiatement s'installer comme "thérapeutes en Biologie-Totale" ou en "décodage biologique", sans aucune autre formation ni approche réellement psychothérapeutiques dans le sens noble du terme.

C'est tout à fait regrettable et inacceptable: Ils n'ont alors pas les moyens réels de jauger à sa juste perception, l'importance du conflit humain que vivent ces patients et qui est telle " qu'ils risquent de s'y briser " dixit le Dr Hamer. Tout formateur a une responsabilité morale sur la manière dont ce qu'il livre sera utilisé, surtout quand cela touche à la vie et à la santé des gens ; la transmission d'une déontologie rigoureuse et d'une éthique appropriée sur la manière de transmettre le "savoir" devrait alors faire partie intégrante des formations.

En l'occurrence, à cette date dernière vérification: Un témoignage parmi d'autres: Récemment, une homéopathe de longue date nous parlait en bien de cette approche alors que nous prenions auprès d'elle des informations sur des produits de santé naturelle. Il faut préciser que nous connaissons cette dame depuis plus de 25 ans.

Au fil de notre conversation, elle nous apprend que son mari, qui était un travailleur forestier jusqu'à récemment, avait suivi des cours en biologie totale et qu'il recevait même des patients!

Où est le sérieux dans tout ça? Cette expérience nous a laissé un peu perplexe concernant la qualification de son mari et mit des doutes dans notre esprit sur les qualifications de cette "homéopathe"! De plus, un thérapeute qui prétend pouvoir aider un patient à solutionner un conflit s'étant somatisé en maladie, pour laquelle un compte à rebours de point de non retour s'est peut-être installé, devrait disposer d'outils efficaces de nature psychothérapeutiques pour l'aider à solutionner son conflit ; il ne saurait être question de ba lancer au patient, comme cela se fait chez les 'thérapeutes en décodage biologique': Même si, ce faisant, on veut imiter, en s'en prévalant, ce qui se pratique lors de "formations" en Biologie-Totale ; il n'y a que trop d'exemples de "rechute" rapide chez des personnes stagiaires ou patients , qui ont "bénéficié " de cette intervention en public!

Lors des séances thérapeutiques pratiquées par le Dr Sabbah en public, en dépit donc d'un encadrement éthique et déontologie approprié, a-t-il pensé alors aux conséquences dommageables et donc aux effets iatrogènes: Quelle garantie de confidentialité a-t-il par rapport à ce qui a été ainsi livré en public? Il peut alors créer un autre conflit aux conséquences désastreuses comme, par exemple, le conflit de se sentir incapable, ne pas y arriver etc.

Plus de détails sur cette question. La conférencière eut assez de quelques jours pour être convaincu des insuffisances sévères et des erreurs flagrantes de cette pratique. Pour voir clair en soi, on a parfois besoin du regard de l'autre ;. De plus, ce " rentre dedans" priverait d'aller déloger le vrai conflit primal qui est à la base du problème et qui demande un travail beaucoup plus en profondeur ; en effet, ce conflit primal ne s'est pas toujours identifié au conflit déclenchant pour lequel le patient a sollicité l'aide d'un thérapeute en Biologie-Totale Le conflit programmant primal est, en effet, le plus souvent "incrusté" dans la période conception-grossesse-naissance la CGN et on risque alors de faire l'impasse sur l'accompagnement approprié qu'il mérite et qui prend bien plus qu'une séance tel que cela est alors erratiquement pratiqué lors de ces cours en Biologie-Totale.

Un travail trop rapide risque de ne faire découvrir qu'une partie de ce qui est à mettre au jour: Dans ce cas, un autre mal-à-dire exprimant le programmant non résolu, risque alors d'apparaître plus tard et plus fort , preuve qu'on n'y a pas été d'une manière appropriée.

Il conviendra plutôt de l'aider à mettre au jour la cascade que ce conflit premier à généré: On l'encouragera à exprimer émotionnellement ces ressentis , et, les délogeant ainsi, il en libérera l'énergie enfouie. Un profond soulagement sera alors le révélateur de cette auto-libération. Enfin, on le conduira à en identifier les besoins sous-jacents non couverts pour qu'il puisse trouver, dans l'action et d'une manière créative et libre, des solutions appropriées, concrètes, pour arriver les combler.

Il y a beaucoup de thérapeutes "mamans" et très peu de thérapeutes "papas" ; beaucoup en effet accueillent dans la compassion les ressentis , les émotions etc.

L, approche qui tout en offrant des apports utiles, n'est pas à proprement parler un outil psychothérapeutique. De plus, quand elle est utilisée comme outil principal, ce type d'approche privilégie la sphère mentale, cérébrale au détriment de l'indispensable travail sur les ressentis et leurs expressions émotionnelles. Pire encore, voici le cas de patients qui viennent me trouver après un véritable parcours du combattant consultations auprès d'une série souvent impressionnante de thérapeutes en "décodage biologique" et qui ne voient aucun changement par rapport à leur maladie: Et ils les abandonnent à ce moment pourtant crucial, mais, certes, " ils ne savent pas ce qu'ils font " Qu'advient-il par exemple alors de personnes qui auront ainsi livré en public des pans entiers de leur vie privée et, lâchées ensuite "dans la nature"?

Nous avons rencontré, comme bien attendu, des patients qui ayant fait ce type d'expérience contre-indiquée ont souffert d'effets iatrogènes, qui sont autant de nouveaux freins pour leur guérison et dont il faudra aussi en résoudre les conflits surajoutés conséquents!

Un stagiaire en a d'ailleurs témoigné. Enfin, la prise en charge d'un patient, facteur proportionnellement aggravant en fonction de l'importance de la maladie surtout suivant ce qu'en ressent le patient , ne peut pas se contenter d'un tel accompagnement tel que le "propose" ce genre de séance en public , analogues à des démonstrations de foire! Comment pourront-elles alors ensuite poursuivre le nécessaire accompagnement psychologique auquel la seul savoir en Biologie-Totale ne prédispose manifestement pas?

Je crois que Claude Sabbah a indirectement une grande part de responsabilité dans cet état de fait car il dispense à qui veut donc même à des patients gravement malades et bonjour les conflits de diagnostic!

De plus, il ne s'agit pas d'arriver à ce que le patient guérisse de son mal le plus rapidement possible et puis stop à la poursuite accompagnement thérapeutique!

Si cela doit se passer "rapidement", cela ne doit pas plus rapidement que ce que le patient veut. Ces "séances-éclairs" privent les patients d'aller déloger le vrai conflit primal qui est à la base du problème et qui demande un travail beaucoup plus en profondeur et c'et alors assimilable à du comportementalisme qui n'aura que des effets temporaire.

C'est ce que j'ai déjà stigmatisé sous le titre précédent par rapport à une autre forme de " rentre dedans. D'ailleurs, j'ai eu divers témoignages directs et indirects de patients qui avaient "bénéficié" de ces séances collectives durant des "stages" de Biologie-Totale: Il faut savoir qu'aucun cadre éthique ou déontologique approprié n'est fixé comme cela se pratique dans le meilleur des cas , lors de thérapies collectives telles que les constellations familiales.

Au début des séances de Constellations Familiales Intégratives, est re posé un cadre strict qui sécurisent tout en balisant la pratique, de manière telle qu'il est alors évité tout effet iatrogène et en ce y compris qui seraient générés par quelque comportement que ce soit des participants, ce qui n'est pas du tout de cas exemples cités par rapport à ce qui se rencontre dans les séminaires de Sabbah.

Pour le confirmer encore et en d'autre termes, voici d'abord la relation cuisante d'un stagiaire qui a été ainsi malmenée par Claude Sabbah:.

Un jour j'ai été horrifiée, d'entendre chez mon coiffeur, une personne qui disait quitter Paris pour s'installer en province en "Biologie-Totale et Décodage Biologique". A ma question de savoir quelle était son activité actuelle, elle m'a répondu "secrétaire". Bien sûr je n'ai rien contre les secrétaires mais quand même Je n'ai pas évoqué mes connaissances dans le domaine. J'ai une expérience malheureuse avec Claude. Lors d'un séminaire, je suis arrivée la dernière dans la salle de cours, car j'avais des difficultés pour garer ma voiture.

Le cours n'était pas commencé. Claude m'a accueilli en disant avec son accent: Je découvre que le thème du jour était l'obésité. A l'époque je pesais 65 kg mais je me trouvais grosse, cela a toujours été un peu mon conflit. Six mois plus tard, je pesais dix kg de plus, sans changer mon régime alimentaire. Deux ans plus tard c'est 20 kg en trop. Claude Sabbah m'a envoyé l'information qu'il me voyait obèse et que j'étais obèse.

Je lui en ai parlé et il m'a simplement dit, tu es en vagotonie. La déprogrammation n'est pas évidente mais petit à petit je reviens à un poids un peu plus normal, soit une bonne dizaine d'année plus tard. J'ai dû pour cela me faire aider par un psychologue clinicien. Claude évoquait souvent le poids des mots et les faux diagnostics Voici un autre extrait d'un témoignage d'un ancien stagiaire Biologie-Totale qui exprime autrement le écueils d'une thérapie éclair du genre de ce qui est démontré par Claude Sabbah durant ses "stages" et qui n'a que des effets temporaires:.

Il se révélera donc souvent obsolète de proposer aux patients une lecture structurée des causes conflictuelles de sa maladie qui s'appuierait sur des catégories qui ne prennent aucun sens dans le domaine du ressenti, domaine où se génèrent toutes les pathologies. La question est alors la suivante. Comment permettre au patient d'accéder à l'information programmante et de sortir ainsi de sa pathologie.

Un obstacle de taille se dresse alors entre le thérapeute et son patient, celui de la cuirasse caractérielle, qui interdit, tant au patient qu'au thérapeute, l'accès aux couches profondes de la psyché de l'individu malade. Il est alors à suggérer une démarche qui visera à la libération de l'individu via l'élimination de ses névroses, ce qui à terme lui permettra d'accéder à la conscience dans le SENS et non dans le SAVOIR de l'émotion, du ressenti qui a généré le conflit initial.

Vu l'expérience psychothérapeutique qui est la mienne et confortée par des manières similaires de pratiquer, la démarche en question ne peut être que celle d'une prise en charge psychothérapeutique complète et authentique.

De plus, durant ses formations, aucune déontologie sérieuse n'est dispensée même pas un iota dans les nombreux syllabus vendus! C'est d'ailleurs, avec force d'exemples très concrets, la critique presque généralisée qui est faite à l'encontre de la manière dont est pratiquée généralement la Biologie-Totale chez des thérapeutes qui s'en réclament. Parmi eux, se trouvent même des gens qui n'ont pas bénéficié de stages du type Biologie-Totale!

On me rétorquera que, parmi eux, certains se targuent d'une formation du genre PNL ; c'est bien trop peu suffisant pour pouvoir prétendre alors faire effectivement de la psychothérapie au niveau requis en la matière.

Un bon élève doit avoir suivi pas moins de trois sessions de formation, elles-mêmes composées de modules, auxquels viennent se greffer une multitude de séminaires portant sur des thèmes plus spécifiques: Se borner comme le font un certain nombre de ceux qui organisent des cours en Biologie-Totale ou en "décodage biologique" à dresser un code de déontologie, fût-il éventuellement plus contraignant encore que celui que nous adoptons nous-mêmes, ne prédispose aucunement ceux qui y adhèreraient à avoir les capacités concrètes de pouvoir le mettre en pratique vu l'absence d'une formation psychothérapeutique digne de ce nom et forcément pointue et l'absence d'un travail sur soi et de l'indispensable suivi subséquent.

Car on l'oublie trop facilement, les approches psychobiologiques dont fait partie la Biologie-Totale, faisant appel à l'expression des ressentis et s'occupant de psychisme, qu'on le veuille ou non, relèvent ou devraient relever exclusivement de la pratique psychothérapeutique de haut vol et, comme elles touchent à la santé des gens, elles devraient tendre au plus haut niveau de rigueur! Enfin, je n'accepte pas les arguments spécieux fidèles au principe: On voit le résultat: Il m'arrive très souvent, à l'occasion des stages que j'anime, qu'abordant la psychobiologie, on m'interroge de cette manière: Deux médecins pratiquant la Biologie-Totale y avaient été invités mais ont refusé de venir!

La part belle a alors été faite au réalisateur qui, vu une telle défection que j'estime aussi inacceptable, a voulu illustrer le sujet mais avec les "moyens du bord".

Il a alors réalisé un reportage dénigrant totalement la Biologie-Totale: Nanti du courage de leurs opinions, je trouve que les deux médecins invités auraient dû tout de même participer à cette émission de la RTBF, comme Claude Sabbah aurait dû aussi le faire sur France 2. S'y abstenant, ils ont donc laissé, et d'une manière qui engage clairement pour moi leur responsabilité, le champ tout à fait libre au casse-pipe que la Biologie-Totale a subi dans ces émissions.

Pire, confirmé en cela par la teneur d'une conversation téléphonique d'une patiente qui avait aussi vu l'émission sur la RTBF, je pense que l'absence de ces médecins, la Biologie-Totale a pu être interprétée plus que négativement de la part des spectateurs ; en effet, comment justifier une telle défection, étant donné les mérites attribués par d'aucuns à la Biologie-Totale, alors que pour les autres approches abordées durant l'émission, des thérapeutes avaient eu la démarche courageuse de venir et d'affronter les critiques éventuelles.

On peut penser donc qu'un traitement analogue positif aurait été réservé à la Biologie-Totale. Je suis persuadé aussi que, si Claude Sabbah s'était présenté avec moi à cette émission sur France 2, Jean-Luc Delarue se serait pas commis à projeter le film en caméra cachée le montrant dans une salle jouxtant la Sorbonne mais dans une intention indiscutablement tendancieuse voir un extrait en vidéo.

Je déplore vivement la manière dénigrante avec laquelle la Biologie-Totale a été présentée durant ces émissions sans oublier celle de TF1 " Droit de savoir " en novembre et qui a eu beau jeu de rediffuser, dans les mêmes intentions dénigrantes, ce même film en caméra cachée pris par ce journaliste de "Science et Avenir", Olivier Hertel ; ce denier en a fait un article incendiaire contre Claude Sabbah septembre L'absence de réaction de Claude Sabbah ne peut dès lors que constituer un encouragement à de telles entreprises de dénigrement outrancier, puisque son silence donne l'impression de laisser tout le champ libre à la critique acerbe et certes exagérée.

Il est dès lors plus qu'à déplorer de constater l'absence systématique des représentants de la Biologie-Totale sur les plateaux de télévision, alors qu'ils y ont été invités ; cette manière de faire ne peut alors que conforter dans le public une opinion de plus en plus défavorable par rapport à ce qu'il faut penser de la Biologie-Totale.

Etant invité par Jean-Luc Delarue, comme expert dans une émission " Ca se discute ", je ne me suis de mon côté pas débiné face aux médias! Claude Sabbah venait l'année précédente à celle de mon suivi des cours à Paris, de former à Marseille ses premiers élèves et parmi eux, ces deux personnes-mêmes qui m'ont dispensé leurs cours à Paris.

Je suis resté sur la plateau jusqu'au moment où j'ai estimé que je ne devais plus rien attendre comme "comportement objectif" à mon égard c'est le moins qu'on puisse dire de la part de Jean-Luc Delarue: Il est certain que si Claude Sabbah était venu, je n'aurais donc pas été instrumentalisé de la sorte ; cette défection, que je trouve donc inadmissible et indigne de la part de Claude Sabbah, m'a donc indirectement porté préjudice et causé des dommages. Vu les nombreuses dérives, il semble qu'on a pas eu recours à la technique du biofeedback en Biologie-Totale ;.

Pour moi, le mal est fait et je doute que la Biologie-Totale puisse sortir un jour de cette impasse prévisible par défaut de prises en compte des risques et par défaut de l'application du principe de précaution.

Consacrer sa vie à la vérité, c'est accepter de la remettre en question ;. En effet, conformément à ce que la Physique Quantique a pu re découvrir et qui est l'incessante transformation de la matière en immatière et vice versa et mieux le rôle directeur de la psychomatière sur la matière, il est donc plus qu'erroné de parler de "décodage biologique" et tout autant de "conflit biologique"; ces dernières appellations conviendraient mieux à la médecine matérialiste et rationaliste allopathique qui persiste, au travers de ses dogmes, de faire croire que la matière est séparée de l'esprit!

Elle ne le saurait être puisque la matière n'est qu'un condensé d'énergie et donc immatière ou "esprit" , comme l'a superbement et incontestablement notamment démontré Einstein. Enfin, je n'accepte pas les arguments spécieux et qui avaliseraient qu'en l'occurrence, "la fin justifierait les moyens " , lesquels sont trop souvent ba lancés comme celui qui suit, à savoir: On voit le résultat d'une telle prise de position: Les médias comme le public ont en effet trop souvent tendance compréhensible à "jeter l'enfant avec l'eau du bain" Ce n'est pas en agissant ainsi qu'on rend hommage ni Hamer , ni à Laborit , ni à tous les autres précurseurs, ni encore assurer à la psychobiologie appliquée l'avenir qu'elle mérite, en tant qu'approche privilégiée et pourtant incontournable de la santé.

Mais, en revanche, sous le plan du rapport financier, considérant le nombre de stages et de stagiaires présents, c'est évidemment bien "autre chose", je n'en disconviens pas! En tout début d'entretien, à l'annonce de la patiente qui lui dit souffrir d'un problème aux ganglions, il lance, tout de go " les ganglions c'est de dévalorisation "; voilà un premier exemple de détestable décodage sauvage et qui constitue une dérive thérapeutique manifeste: Mais ce "thérapeute" ne s'arrête pas là dans son comportement qu'on pourrait qualifier comme s'apparentant à une dérive de nature sectaire: On peut, mais suivant donc la stricte demande du patient, lui proposer éventuellement plusieurs grilles de lectures de son prénom, sans prendre parti pour l'une d'elle, tout en insistant pour qu'il ne se contente pas de s'arrêter là: Imaginez que ce patient soit, par exemple, en dépression, et qu'il se sente déjà dévalorisé par rapport à l'impuissance de pouvoir s'en sortir: Il faut ajouter que, peu de temps avant, ce "thérapeute" ayant déjà balancé l'idée qu'un problème aux ganglions, c'était de la "dévalorisation" et donc, par ce faire, en redondance, il prenait encore le risque accru d'augmenter le ressenti souffrant et d'amplifier ou de générer un conflit lié au fait que le patient pouvait ou aurait pu prendre conscience brutalement d'un sentiment du manque de sa propre valeur, des se propres capacités à s'en sortir dévalorisation ; ce faire risque alors de plonger ce dernier dans une plus grande auto-dévalorisation à cause d'un sentiment d'impuissance accru.

C'est pour moi et selon les multiples exemples rapportés directement par des patients et des effets subis par eux, tout à fait irresponsable et dommageable d'agir ainsi. De plus, dans le cas présent, le patient n'avait pas fait la demande du décodage de son prénom, ce qui est doublement fautif. Enfin, cerise sur le gâteau, TF1 a montré la plaque professionnelle de ce médecin: Mais n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, faute de pouvoir ou de vouloir se remettre en question.

Hippocrate entre - av. Première erreur, "former" des personnes qui croient dès le départ, suivant la "voix de son maître" que c'est le rôle du thérapeute de " trouver l'origine du conflit " alors que le maïeute que devrait être en tout point l'accompagnant est de faciliter chez le patient l'auto-découverte de " l'origine du conflit " ; agir autrement, c'est poser l'accompagnant en maître à penser et qui s'adonne alors à de la thérapie sauvage!

C'est en effet un peu trop facile alors de la part du " thérapeute en décodage biologique " ou suivant la nouvelle appellation malheureusement insuffisamment contrôlée de " conseiller en déprogrammation biologique " ou encore " conseiller en biologie totale "! Si fondamentalement le patient est certes "responsable" en partie de sa maladie, il est en effet, iatrogène, de le lui faire savoir ou même de le lui suggérer.

Annonce reprise sur un site qui offre d es séances de " Déprogrammation biologique biologie totale ": Et voilà comment donc faire croire qu'après "une prise de conscience en conscience , la personne guérit de ses maladies"!

On fait encore l'impasse sur la mise en d'oeuvre dun processus complet qui intègre la nécessaire mise en action par le patient accompagné de ce qui va lui permettre réellement de se guérir: Il est dès lors primordial que les personnes ' formées ' à la Biologie-Totale attendent, avant de pratiquer leur "art", d'avoir complété cette formation donc très nettement insuffisante, par une solide formation en psychothérapie basée en tous cas sur une authentique relation d'aide ; il leur faudra aussi respecter une déontologie stricte et qui est d'ailleurs incontournable à l'exercice de toute relation d'aide thérapeutique et plus pointue encore en psychothérapie.

C'est à ce point répandu dans le public, qu'il est très rare de ne pas le vérifier encore: Quoi que très vaguement je dois dire C'est pourquoi, j'ai fait quelques recherches pour savoir ce qu'il en était réellement car je dois l'avouer, le principe m'intéresse vraiment.

Et voila comment je suis tombée sur vous et comment j'ai eu la chance de lire vos "articles"!! Je dois vous dire que j'ai été étonnamment surprise par vos explications concernant la Biologie-Totale. Car en fait le but premier de ma recherche était de savoir "quand" je pourrais suivre une formation avec Claude Sabbah Je suis vraiment contente d'être allée sur votre site, car cela m'a permis de garder un esprit clair et de ne pas me laisser emporter par mon enthousiasme en ce qui concernait la Biologie-Totale.

Vous m'avez permis de "bien" différencier Biologie-Totale et nouvelle médecine, ou psychobiologie. Les mots me manquent pour exprimer tout ce que vous m'avez fait réaliser Voyez-vous je viens tout juste en fait de finir l'article, Biologie-Totale? Seul le patient est détenteur en ce qui le concerne du "connais-toi toi-même",. Un thérapeute belge pratiquant la "Biologie Totale" a été condamné. S ont ainsi directement visées et sanctionnées la "Biologie Totale",.

Le dossier répressif fait en effet apparaître qu'il [le prévenu] était alors le représentant en Belgique de Claude SABBAH lequel a développé ladite théorie ["Biologie Totale"] , s'inspirant et faisant référence aux théories du Docteur Hamer.

Le prévenu disposait donc, à ce titre, d'une autorité vis-à-vis du public susceptible de venir le consulter. La proximité du prévenu avec Claude SABBAH ressort à suffisance notamment du rôle joué par le prévenu comme représentant et organisateur de séances de formation [appelées ' séminaires ' par C.

Sabbah] ou d'information relativement aux théories de ce dernier, et des pièces saisies en perquisition bancaires et autres. En relatant cette condamnation, la presse fait généralement état d'une condamnation de la Biologie Totale.

Navigation principale

Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.